Le conflit de loyauté 

Conflit de loyauté

Lorsqu’un enfant se trouve au cœur d’un dilemme moral, pris entre les attentes ou les désirs de deux personnes importantes à ses yeux, on parle de conflit de loyauté. Ce phénomène psychologique s’observe couramment dans les contextes familiaux, en particulier lors de tensions parentales, où l’enfant peut se sentir obligé de prendre parti pour l’un de ses parents, ou lorsqu’il est contraint d’adhérer à une cause ou une idéologie spécifique au détriment d’une autre.

Le conflit de loyauté ne se limite pas uniquement à la sphère parentale et peut émerger dans diverses configurations familiales, obligeant l’enfant à “choisir” symboliquement ou réellement entre deux figures d’autorité ou d’affection. Ce type de conflit, ancré dans des dynamiques affectives complexes et parfois des chantages émotionnels, peut susciter chez l’enfant des symptômes variés et des angoisses palpables, reflétant la difficulté de naviguer dans les eaux tumultueuses des loyautés divisées.

Qu’est-ce qu’un conflit de loyauté ?

Le conflit de loyauté se présente souvent comme un dilemme émotionnel dans lequel un individu, typiquement un enfant, se sent tiraillé entre deux loyautés différentes, habituellement envers des personnes significatives dans sa vie, comme ses parents. Ce sentiment inconfortable et potentiellement nuisible survient lorsque l’enfant perçoit qu’il doit faire un choix ou prendre parti entre deux adultes qui lui sont chers.

Les conflits de loyauté peuvent se manifester dans divers contextes familiaux ou sociaux et sont particulièrement observables dans les familles où existent des tensions ou des disputes entre les adultes significatifs pour l’enfant.

Par exemple, un enfant de parents divorcés pourrait être confronté à ce type de conflit, se sentant dans l’impossibilité de choisir entre les exigences ou attentes contradictoires de chacun de ses parents sans trahir l’autre. Ce phénomène psychologique peut générer des tensions internes et des dilemmes émotionnels complexes qui peuvent être difficiles à gérer, particulièrement pour un enfant.

Quand un conflit de loyauté peut-il intervenir ?

Le conflit de loyauté, particulièrement prévalent chez les enfants, peut survenir dans diverses situations complexes et délicates, principalement centrées autour des dynamiques familiales.

  1. Séparation des parents : L’un des moments les plus courants où un conflit de loyauté peut se manifester est lors de la séparation ou du divorce des parents. Les enfants peuvent se sentir tiraillés entre les deux parents et ressentir qu’ils doivent en choisir un au détriment de l’autre.
  2. Conflits parentaux : Même en dehors d’une séparation ou d’un divorce, si les parents sont en conflit ou s’ils impliquent l’enfant dans leurs querelles ou désaccords, un conflit de loyauté peut émerger. L’enfant peut se sentir obligé de prendre parti ou de soutenir un parent, même subtilement, pendant les disputes.
  3. Cas d’abus ou de négligence : Des situations plus graves comme les cas d’abus, de violence ou de négligence dans la famille peuvent aussi être à l’origine d’un conflit de loyauté. Les enfants peuvent être attachés émotionnellement ou dépendants d’un parent abusif, et être ainsi coincés dans une dure position où ils se sentent obligés de protéger ou de défendre le parent fautif.
  4. Garde d’enfants : Les arrangements de garde d’enfants, en particulier lorsqu’ils sont contestés ou en évolution, peuvent également susciter des conflits de loyauté, avec l’enfant se sentant obligé de s’aligner avec un parent pour apaiser le tumulte émotionnel ou pour répondre aux attentes perçues des parents.

conflit familial

Comment le reconnaître et l’éviter ?

Il relève du rôle de chaque parent (mère et père) d’assurer à leurs enfants un cadre familial apaisé. Dans le cadre de conflits familiaux, de séparation, rupture, divorce, il peut arriver que les relations se compliquent, mais l’intérêt supérieur de l’enfant doit demeurer la priorité de tous.

Reconnaître un conflit de loyauté

Un conflit de loyauté peut être identifié par divers signes comportementaux et émotionnels chez l’enfant, surtout dans le contexte de la séparation des parents ou de tensions familiales.

Ces signaux pourraient être particulièrement visibles et aggraver après l’âge de 4 ans. Les symptômes courants incluent de l’anxiété, de l’agressivité et un repli sur soi-même. L’enfant peut également sentir qu’il est mis dans une position où il doit “choisir” entre deux figures parentales ou situations familiales, ce qui engendre un stress psychologique notable.

Éviter un conflit de loyauté

Pour éviter qu’un enfant ne se retrouve pris dans un conflit de loyauté, il est primordial de le tenir à l’écart des différends parentaux. Les parents doivent s’efforcer de maintenir une relation cordiale et polie, en résolvant leurs désaccords à l’écart des enfants et en s’abstenant de parler négativement l’un de l’autre en présence de l’enfant.

Le respect mutuel et le soutien des relations enfants-parents, indépendamment des propres relations des parents entre eux, est essentiel pour protéger l’enfant de ce type de conflit interne. La clé est d’assurer que l’enfant ne se sente jamais contraint de choisir entre ses parents ou de prendre parti dans leurs conflits.

Les conflits peuvent marquer durablement les enfants et nécessiter une thérapie si des troubles psychique ou psychologique en résultent. Les conséquences émotionnelles peuvent être lourdes, il est important de privilégier la communication afin de limiter la violence mentale et la souffrance de tous les membres de la famille.

Cofondatrice de Place du droit Juriste

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.

Partager l'article :
Nos derniers articles
S'abonner à la newsletter

Veuillez remplir les champs obligatoires*